Quel bail pour une location d'un bureau ?



Il existe plusieurs types de baux qui permettent de louer des locaux professionnels. Le point sur les trois possibilités différentes qui existent.




Le bail commercial, pour neuf ans minimum



Location bureau Paris

Théoriquement réservés aux activités commerciales et artisanales, les baux commerciaux peuvent être signés par des membres de professions libérales, à condition d’avoir l’accord du bailleur. Signé pour au moins neuf ans, il apporte une certaine stabilité, d’autant plus qu’il ouvre droit à une indemnité d’éviction si à l’issue de cette période le propriétaire demande le départ de son locataire. Néanmoins, si les locaux ont un usage exclusif de bureaux, le plafonnement des loyers ne s’applique plus lorsque le bail est, après neuf ans, renouvelé ; le loyer est alors fixé à la valeur locative.



Le bail de courte durée, pour un maximum de deux ans



Une location de bureaux peut être faite par le biais d’un bail de courte durée, prévu pour deux ans au maximum. Son avantage est de ne pas engager le locataire sur une trop longue période, ce qui diminue les risques en cas de mauvaises affaires. Il est en outre moins formaliste qu’un bail commercial, avec peu de clauses obligatoires. Mais en contrepartie, il n’offre aucun droit au maintien dans les lieux à l’issue de la période locative.



Le bail professionnel, d’une durée minimum de six ans



Lorsque les bureaux sont destinés à l’exercice d’une activité libérale, il faut en principe signer un bail professionnel. Celui-ci est conclu pour une durée minimum de six ans, avec la possibilité de le résilier à tout moment à condition de respecter un préavis de six mois. Six mois avant son expiration, l’une des parties peut notifier à l’autre sa volonté de ne pas renouveler le bail ; si aucune notification n’est faite, le bail est tacitement reconduit pour la même durée.








Liens connexes :

fr ch lu ca